Existe-t-il des tempêtes cométaires ?
21 janvier 2018

     Vis-tu sur une partie de la Terre où il y a des tempêtes de neige, des orages de poussière ou des vents de sable ? Un phénomène météorologique extrême comme le blizzard peut perturber la vie quotidienne. La neige et le vent peuvent interrompre les déplacements, voire mettre hors service l’approvisionnement en électricité et les communications, parfois durant plusieurs jours.

    Entre 2014 et 2016, la sonde spatiale Rosetta a survolé la comète 67P et a fait face à un phénomène similaire aux conditions climatiques extrêmes que l’on peut rencontrer sur Terre.

    Bien que cela puisse ressembler à une tempête de neige, la photo montre des grains de poussières éjectés par la comète.

    Les comètes sont parfois appelées « boules de neige sale » parce qu’elles sont composées de glaces et de poussières. Quand elles se rapprochent du Soleil, la chaleur réchauffe leur surface et transforme la glace en gaz qui s’échappe en emportant avec lui des poussières. En s’approchant très près de la comète 67P, Rosetta a subi beaucoup d’impacts de ces grains.

    L’engin a étudié des dizaines de milliers de poussières cométaires. Les renseignements ainsi recueillis aident les astrophysicien.ne.s à comprendre ces « briques » du Système solaire.

Anecdote

    Comme beaucoup de sondes spatiales, Rosetta a utilisé des étoiles pour naviguer. Toutefois, les appareils de poursuite ont quelquefois pris des grains cométaires pour des étoiles !

     Clique ici si tu veux en savoir plus sur les comètes.

This Space Scoop is based on a Press Release from ESA.
ESA

Adaptation française : Observatoire de Paris

Image
Imprimer une version agréable
Autres Scoops de l'Espace

Curieuse / Curieux d'en apprendre plus ?

Qu'est-ce que "Scoop de l'Espace" ?

Découvre plus d'astronomie

Inspirer une nouvelle génération d'explorateur-trice-s de l'espace

Ami-e-s de Scoop de l'Espace

Contacte-nous

Ce site web a été réalisé grâce au financement du Programme Horizon 2020 de la Communauté Européenne sur la base de l'accord de subvention numéro 638653