Un papillon extraterrestre émerge de son cocon poussiéreux
10 juin 2015

    Cette histoire commence avec une étoile semblable à notre Soleil. Cette étoile a faim et avale du gaz d’hydrogène pour continuer à briller. Mais un jour, elle se trouve à court d’hydrogène.

    La gourmandise de l’étoile finit par la rattraper et l’étoile se met à grossir et à devenir de plus en plus rouge. L’étoile gonfle et devient une étoile géante rouge gigantesque.

    L’étoile devient trop grosse et ne peut plus conserver tout son gaz. Alors celui-ci s’échappe et dérive dans l’espace, enveloppant l’étoile dans un cocon. Ce cocon est appelé une nébuleuse planétaire.

    Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Nous avons découvert que cette étoile gourmande n’est pas seule : elle a une sœur. Les deux étoiles aiment danser, et lorsqu’elles dansent l’une autour de l’autre, le cocon se déplace et prend la forme d’un papillon !

    Cependant, toutes les nébuleuses planétaires ne se transforment pas en papillon. Certaines adoptent des formes plus familières, comme des bulles, des yeux et des clowns.

    L’objet que tu vois sur cette photo nous a appris plusieurs choses sur la façon dont les nébuleuses planétaires prennent la forme de papillons. Il semble qu’une grande quantité de gaz provenant d’une étoile en fin de « vie » et une étoile « compagne » soient les ingrédients secrets permettant d’obtenir cette forme spectaculaire !

Anecdote

    Les astronomes ont découvert que le disque de poussière commençait à 900 millions de kilomètres de l’étoile, soit un peu plus que la distance Jupiter-Soleil.

This Space Scoop is based on a Press Release from ESO.
ESO

Adaptation française : Observatoire de Paris & ESIT (Chloé Chatron-Michaud)

Image
Imprimer une version agréable
Autres Scoops de l'Espace

Curieuse / Curieux d'en apprendre plus ?

Qu'est-ce que "Scoop de l'Espace" ?

Découvre plus d'astronomie

Inspirer une nouvelle génération d'explorateur-trice-s de l'espace

Ami-e-s de Scoop de l'Espace

Contacte-nous

Ce site web a été réalisé grâce au financement du Programme Horizon 2020 de la Communauté Européenne sur la base de l'accord de subvention numéro 638653