Découvrir les mystérieux trésors cachés de notre Galaxie
20 novembre 2013

La curiosité qui pousse les humains à explorer est profondément ancrée dans nos cultures. En astronomie, les scientifiques cherchent à repousser les limites de notre compréhension pour résoudre certains des plus grands mystères de l’Univers. Pour ce faire, ils ont besoin de télescopes extrêmement puissants. 

Grâce à un télescope spatial appelé WISE et à un ensemble de télescopes au sol, des astronomes ont découvert deux des plus vieilles naines brunes jamais identifiées. On pense que ces objets anciens se sont formés quand notre Galaxie était très jeune, il y a plus de dix milliards d’années ! 

Certains astronomes appellent les naines brunes des « étoiles ratées ». Leur taille est comprise entre celle d’une planète géante comme Jupiter, la plus grande planète de notre Système solaire, et une petite étoile. Mais contrairement à des étoiles comme notre Soleil, elles ne sont jamais devenues assez chaudes pour commencer à fusionner et dégager de l’énergie dans un procédé qui s’appelle la « fusion nucléaire ». 

Au lieu de cela, les naines brunes pâlissent et refroidissent une fois qu’elles sont formées. Ces naines brunes qui viennent d’être découvertes ont des températures allant de 250 à 600 degrés Celsius, beaucoup plus froides que celles des étoiles. En comparaison, notre Soleil a une température de surface de 5600 degrés Celsius ! 

Trouver ces deux naines brunes, c’est comme tomber sur un trésor dont même le Capitaine Jack Sparrow serait jaloux. Ce qui rend ces deux merveilles si spéciales, c’est qu’elles se déplacent  à des vitesses incroyables de 100 à 200 kilomètres par seconde, bien plus rapidement que des étoiles normales ou d’autres naines brunes !

Anecdote

C’est seulement cette année que les scientifiques ont trouvé un nouveau système solaire très près du nôtre, ce n’était pas arrivé depuis cent ans. A seulement 6,5 années lumière, ce système est le troisième plus près du nôtre, et comprend deux naines brunes.

This Space Scoop is based on a Press Release from RAS.
RAS

CNRS & Observatoire de Paris, France (Brigitte Bailleul)

Image
Imprimer une version agréable
Autres Scoops de l'Espace

Curieuse / Curieux d'en apprendre plus ?

Qu'est-ce que "Scoop de l'Espace" ?

Découvre plus d'astronomie

Inspirer une nouvelle génération d'explorateur-trice-s de l'espace

Ami-e-s de Scoop de l'Espace

Contacte-nous

Ce site web a été réalisé grâce au financement du Programme Horizon 2020 de la Communauté Européenne sur la base de l'accord de subvention numéro 638653